La Communauté de Communes Cœur d’Yvelines dépose un recours gracieux auprès de l’Etat